Oops, an error occurred! Code: 20220811164606dbb6f198

Postopératoire

Caillots sanguins postopératoires : réduire vos risques

Pour limiter la perte de sang, le corps réagit aux plaies en augmentant les facteurs de coagulation dans le sang - que vous soyez victime d’une blessure accidentelle ou que vous veniez de subir une intervention chirurgicale.  Malheureusement, cela se traduit par un risque accru de formation de caillots sanguins à la suite de l’opération, risque amplifié par de longues périodes d’inactivité en raison d’un alitement et par la présence de lésions localisées au système vasculaire.

La TVP (thrombose veineuse profonde) survient le plus souvent lorsqu’un caillot de sang se forme dans les veines profondes des muscles du mollet ou, plus rarement, dans les veines profondes de la cuisse.  Parfois, elle peut aussi toucher les bras ou bloquer d’autres veines profondes du corps.  Si une partie ou la totalité du caillot se détache et circule dans le sang jusqu’à obstruer les artères des poumons, cela peut provoquer une embolie pulmonaire (EP) potentiellement mortelle.  La thrombose veineuse profonde et l’embolie pulmonaire sont souvent appelées collectivement maladie thromboembolique veineuse (MTEV).

Il convient de commencer à prévenir la thrombose le plus rapidement possible après l’intervention chirurgicale, et même pendant plusieurs semaines après.  La prévention s’effectue souvent à domicile en consultation avec un médecin.  Pour éviter de développer une thrombose après une opération, un traitement associant médicaments anticoagulants (comme l’héparine) et bas anti-embolie est prescrit.  Porter des bas de compression anti-embolie après une intervention chirurgicale peut aider à améliorer la circulation sanguine et à réduire l’enflure des jambes.  La durée appropriée du port de tels bas varie d’un patient à l’autre. De plus, boire beaucoup de liquide et faire de l’exercice autant que possible peuvent contribuer à réduire le risque.  De plus, boire beaucoup de liquide et faire de l’exercice autant que possible peuvent contribuer à réduire le risque.

Thrombose après intervention chirurgicale : traitement et prévention

Si vous présentez un ou plusieurs des symptômes précités, il est conseillé de consulter votre médecin le plus rapidement possible pour connaître les mesures à prendre.  Cependant, des mesures santé telles que l’arrêt du tabac et la perte de poids sont généralement recommandées pour réduire le risque de développer une thrombose veineuse profonde après une intervention chirurgicale.  Faire des exercices d’élévation des jambes une fois au lit est également un bon moyen de stimuler la circulation du sang dans les veines.  Selon votre état de santé, votre médecin vous prescrira probablement des anticoagulants et des bas de compression médicaux ou anti-embolie.

Votre médecin sélectionnera le traitement anti-embolie approprié à vos besoins médicaux.
Les bas anti-embolie JOBST, ainsi que les bas de compression médicaux, sont l’une de ces options.  Les bas anti-embolie sont recommandés pour lutter contre la formation de caillots (thrombus), notamment quand la prise d’anticoagulants est contre-indiquée.  Les patients présentant un risque élevé de thrombose, tels ceux ayant des antécédents de thrombose veineuse profonde, devraient porter des bas de compression médicaux.

Les produits JOBST® peuvent aider. Voici comment.

Réinitialiser le filtre
1- of produits

Cela peut également vous intéresser